ecran d ordinateur fixe avec marque article de blog et contenu textuel

Réussir la conclusion de son article de blog

Comment rédiger la conclusion d’un article de blog ? La question est plus tactique qu’il n’y paraît, parce que chaque contenu fait partie d’une stratégie de communication et de publication plus large… Et les fins de texte contribuent à la réussite ou à l’échec de celle-ci.

Voyons comment bien écrire les derniers mots d’un billet de blog, et plus précisément quel type d’appel à l’action (CTA) choisir. L’objectif : maintenir un lien sain avec votre lecteur !
Table des matières

Conclure un article de blog avec un appel à l’action : les fondamentaux

Un article optimisé se conclut par un appel à l’action (ou CTA pour Call To Action). Un bon CTA doit être adapté à l’emplacement du lecteur dans le parcours décisionnel d’achat, c’est-à-dire à son intérêt envers les produits proposés par le site hébergeant le contenu.

 

Mais pourquoi faut-il soigner ses fins d’article (au point d’en faire un billet de blog, justement) ? Les raisons sont nombreuses :

 

  • Améliorer la conversion : un CTA clair et persuasif peut significativement augmenter le taux de conversion, incitant les lecteurs à passer à l’action, que ce soit acheter un produit, s’inscrire à une newsletter, ou télécharger un guide.

 

  • Optimiser le CRO (Conversion Rate Optimization) : chaque élément d’un CTA, des couleurs aux mots utilisés, peut être testé et optimisé pour maximiser les réactions des utilisateurs et améliorer les performances globales du site internet.

 

  • Booster le maillage interne : dans une stratégie SEO, les liens contenus dans un article peuvent renforcer la puissance et la visibilité du blog en général. Cela vaut aussi pour les conclusions.

 

  • Augmenter la durée de session : un CTA efficace sert à encourager les visiteurs à passer plus de temps sur votre site, soit en les dirigeant vers des articles connexes, soit en les engageant avec du contenu interactif. Un plus pour le SEO (Référencement Naturel) !

 

  • Faciliter la navigation sur le site : un bon CTA guide les internautes et mobinautes vers d’autres sections pertinentes du site, améliorant ainsi l’expérience utilisateur (UX) et la satisfaction globale.

 

  • Soutenir les objectifs commerciaux : chaque article doit soutenir une intention commerciale plus large. Un CTA qui aligne le contenu avec les objectifs commerciaux peut transformer le contenu en un outil puissant de génération de leads ou de vente.

 

4e page de couverture d un livre ou d une gazette avec ecrit CTA et conclusion en caracteres grands et petits

 

En réalité, les appels à l’action en fin d’article contribuent largement à la réussite d’un blog. Ils contribuent à renforcer la cohérence entre les différents textes, et à les rendre facilement accessibles aux visiteurs du site web et aux Googlebot pour le référencement.

 

 

Les différents types de conclusion pour un contenu

Oui, nous invitons le lecteur à aller plus loin. Mais plusieurs possibilités s’offrent au rédacteur ou au webmaster souhaitant bien faire les choses.

 

Le CTA de contact

Son rôle : convertir un lecteur en client, ou du moins générer un rendez-vous découverte. Ce CTA est direct et vise à inciter l’utilisateur à engager une prise de contact. Il est souvent en fin de parcours décisionnel d’achat et est prêt à effectuer une transaction. Ce type de CTA doit être clair, concis et facilement accessible pour encourager l’interaction sans friction.

 

Exemple : vous avez publié un article exhaustif sur les bienfaits de la sophrologie. En conclusion, vous pourriez intégrer un bouton ou un lien invitant le lecteur à “Réserver une session de sophrologie dès maintenant” qui le redirige vers un calendrier de réservation en ligne… Pour profiter sans attendre de ces fameux bienfaits !

 

C’est aussi le CTA que j’ai choisi à la fin de mon étude de cas sur le référencement d’un site vitrine, puisque cet article s’adresse à des personnes souhaitant améliorer leur SEO.

 

L’appel à l’action transactionnel ou commercial

Cette conclusion guide les lecteurs vers une page de services ou de produit spécifique qui complète l’information fournie dans l’article. L’idée est de transformer l’intérêt suscité par le contenu en action concrète, généralement un achat ou une demande de devis.

 

Exemple : après un article sur les coûts et avantages des audits SEO, le CTA pourrait être “En savoir plus sur nos audits SEO” avec un lien vers la page des services concernés. Ce lien aiderait non seulement à fournir plus de détails, mais aussi à faciliter la conversion directe du lecteur intéressé.

 

Au passage, mes services de diagnostic SEO intègrent l’analyse des CTA !

 

Le Lead Magnet

Le lecteur n’est pas encore assez chaud pour acheter ou s’intéresser à vos offres. Alors pourquoi ne pas proposer un autre contenu gratuit… Mais cette fois, contre une adresse mail ?

 

Les Lead Magnets sont des ressources gratuites offertes en échange des coordonnées d’un utilisateur, généralement son adresse courriel. Il peut s’agir d’une inscription à une newsletter, d’un guide, d’un e-book… Le but : construire une base de données de contacts intéressés par vos offres ou votre expertise, tout en fournissant de la valeur ajoutée.

 

Exemple : mon article présentant 19 idées de contenus pour alimenter un blog pourrait très bien proposer un guide de rédaction web pour construire ces contenus. En l’état, il se finit sur un bouton d’abonnement à ma newsletter.

 

Le CTA informatif et doux

Ce type de CTA sert à orienter tranquillement les lecteurs voulant se renseigner davantage, sans les pousser vers une vente directe. Il est idéal pour les visiteurs qui sont encore dans les premières phases de leur parcours client et qui nécessitent plus d’informations avant de prendre une décision.

 

Exemple : Après un article expliquant les avantages et inconvénients de différents CMS pour un site web, vous pourriez proposer un lien vers un autre article plus approfondi, “Choisir le bon CMS pour votre entreprise : Ce que vous devez savoir”.

 

L’article présentant le concept du Slow Content recourt aussi à ce type de conclusion.

 

L’invitation à commenter l’article

Inciter les lecteurs à commenter peut enrichir le contenu avec des perspectives diverses et favoriser une communauté engagée. Cela peut également prolonger le temps passé sur la page, ce qui est légèrement bénéfique pour le SEO.

 

L’inscription à un programme

Si le contenu de l’article est lié à un programme ou une formation que vous offrez, un CTA invitant à l’inscription peut être une méthode efficace pour convertir l’intérêt en inscription réelle.

 

 

Règles pour bien rédiger une fin d’article de blog

Rédiger une conclusion efficace pour un article de blog est essentiel pour inciter le lecteur à passer à l’action. Voici quelques techniques clés pour optimiser cette partie cruciale de votre contenu.

 

ecran de tablette avec contenu textuel blog devant un salon de lecture lumineux blanc et vert

 

Adapter le CTA au lecteur cible

L’appel à l’action doit résonner avec les besoins et les attentes du lecteur… D’où l’importance de bien le connaître, quitte à en faire l’avatar avant la rédaction. Le CTA doit correspondre à l’étape du parcours client où se trouve l’utilisateur, qu’il soit en phase de découverte, de considération, ou prêt à effectuer une action.

 

Exemple : pour un public débutant, votre CTA pourrait encourager à lire un article introductif supplémentaire. Pour un utilisateur avancé, il pourrait s’agir d’un lien vers une étude de cas ou un produit spécifique.

 

Utiliser le copywriting – écriture persuasive

Le copywriting est l’art de persuader à travers les mots. Une fin d’article bien rédigée utilise des techniques de copywriting pour créer un sentiment d’urgence ou d’avantage, incitant ainsi le lecteur à agir immédiatement.

 

Exemple sur un bouton d’action avec un lien : “Inscrivez-vous aujourd’hui pour un accès exclusif à nos ressources premium.”

 

Privilégier les verbes d’action

Les verbes d’action rendent votre CTA plus énergique et direct, augmentant ainsi les chances de réponse et d’engagement de la part du lecteur. Surtout, éviter les tournures impersonnelles comme “en savoir plus” ou “lire plus”.

 

Exemples de CTA avec verbe d’action : “Téléchargez maintenant”, “Rejoignez la communauté”, ou “Commencez votre essai gratuit”.

 

Insérer naturellement l’appel à l’action dans le contenu

Un CTA ne doit pas sembler forcé ou hors de contexte. Il doit s’insérer de manière fluide à la fin de votre article, en lien direct avec le contenu discuté.

 

Exemple : Si vous parlez des tendances du marketing digital, votre CTA pourrait être : “Appliquez ces tendances dès maintenant avec notre guide complet du marketing digital 2024.” Ici, le lien vers le contenu suivant sera sur les 6 derniers mots de la phrase conclusive.

 

Choisir les mots de l’ancre avec soin

Les mots que vous utilisez dans votre ancre de CTA peuvent influencer considérablement le taux de clic (et aussi le SEO). Choisissez des termes qui motivent l’action et qui sont en résonance avec le contenu de l’article.

 

Exemple : Au lieu de “cliquez ici”, préférez “Réservez votre première séance de sophrologie ici”.

 

Soigner le bas et le pied de page dans tous les cas

Le bas de page de votre article doit également être optimisé pour l’action. Il s’agit souvent de l’endroit où les utilisateurs finissent leur lecture, donc assurez-vous que les informations et les liens sont clairs et pertinents.

 

Exemple : Inclure des liens vers des articles connexes, un plan du site, des informations sur l’auteur, ou un résumé des services offerts pour encourager une exploration plus profonde du site.

 

Solliciter un rédacteur web pour des contenus éditoriaux plus efficaces

Si de plus en plus d’entreprises et de professionnels décident d’externaliser leur SEO et leur création de contenu éditorial à des spécialistes, il y a plusieurs raisons… Et pas seulement financière :

 

  • Générer de nouvelles idées : en tant que rédacteur web, j’apporte un point de vue différent et une autre perspective… De quoi revitaliser votre contenu et engager davantage vos lecteurs !

 

 

  • Libérer du temps : la création de contenu est chronophage, surtout si l’on veut que les textes soient lus pour de vrai. J’aide mes clients à se concentrer sur leur cœur de métier en prenant en charge leur production textuelle.

 

  • Professionnaliser votre site : les rédacteurs améliorent la qualité et l’attrait des sites. Personnellement, j’aime jouer avec l’agencement des phrases et paragraphes, et miser sur l’originalité avec des figures de style ou des contenus illustrés… Et bien sûr : éradiquer toutes les fautes de grammaire, de syntaxe, de tournure, d’orthographe ou de typographie !

 

Même si les fonctions d’un rédacteur web sont nombreuses, ces professionnels de l’écriture en ligne partagent un point commun : l’envie de créer des textes parfaits, de l’introduction à la conclusion, en passant par l’optimisation UX et SEO.

 

 

La fin d’un article de blog est donc d’importance cruciale, un peu comme les dissertations ou les articles de presse finalement ! Mais les techniques sont différentes. La conclusion d’un contenu en ligne obéit à des règles que vous connaissez désormais… La plus importante : adapter l’appel à l’action à l’état d’esprit du lecteur.

 

Avant de mettre le point final à ce texte, je vous propose de lire la méthode pour rédiger un bon article de blog. Vous verrez que la définition d’un avatar, d’un lecteur idéal, fait partie des premières étapes à suivre.

Table des matières

Qui suis-je

un redacteur web professionnel specialiste en rse et economie sociale et solidaire

je suis Geoffrey Royer, rédacteur web spécialisé dans l’ESS et la RSE, consultant en stratégie SEO, compositeur et musicien nantais.

Et si nous discutions de votre projet ?

Vous hésitez sur la prestation qu’il vous faut ?

Rassurez-vous : je vous propose un premier rendez-vous offert d’environ 30 minutes pour que nous puissions échanger.

Nous ferons le point sur votre situation, vos objectifs et vos besoins.