bureau lumineux sur fond blanc avec marque blogging sur le mur

Tenir un blog avec succès : de la préparation à la monétisation

Tout le monde se souvient des Skyblogs, et de l’explosion des blogs au cours des années 2010s. Et aujourd’hui encore, il reste un outil de communication en ligne très présent chez les entreprises et les infopreneurs.

Mais entre les questions de CMS, de diffusion, de monétisation, de planification et création de contenu, de rédaction d’articles, de référencement naturel (SEO) et webmarketing, difficile de s’y retrouver ! Or, pour lancer et tenir un blog dans le temps, mieux vaut prioriser et agir avec méthode.
Table des matières

 

À quoi ça sert d’avoir un blog ?

Le blog permet d’accroître la visibilité, la notoriété, et le référencement naturel (SEO) de votre site web. En publiant des articles pertinents et à forte valeur ajoutée pour vos lecteurs, vous vous positionnerez sur des mots-clés organiques et affirmerez votre statut d’expert dans le domaine. 

 

Accroître la visibilité et le SEO

Votre blog est bien plus qu’un simple espace de publication en ligne. C’est un puissant  moyen d’accroître la visibilité de votre site web. En produisant régulièrement du contenu de qualité, optimisé pour les moteurs de recherche, vous augmentez vos chances d’être trouvé par votre public cible et de générer du trafic qualifié… Autrement dit, vous améliorez votre référencement naturel (SEO). 

 

Renforcer la notoriété

La qualité prime sur la quantité : c’est par elle que vous démontrez votre expertise et gagnez la confiance de votre audience. De nombreux infopreneurs et entreprises décident de créer un blog professionnel pour cette raison : renforcer sa réputation en ligne, sa notoriété, sa crédibilité.

 

Augmenter la conversion

Si vous articulez vos articles de blog avec une newsletter, un tunnel de vente, des publications sur les réseaux sociaux, des Lead Magnet, et divers canaux d’acquisition, alors vous décuplerez votre taux de conversion. Un blog ou un site ne sert à rien s’il est seul. Mais combiné à d’autres outils, il permet d’accroître vos transactions et vos prises de rendez-vous !

 

S’exprimer, tout simplement !

Mon site est très business, et très orienté SEO, je le reconnais. Cela dit, n’oublions pas qu’un blog peut aussi servir à libérer la parole sur un sujet donné, à publier des billets d’humeur, à partager son avis sur certaines questions, à soulever des débats, à raconter des histoires, faire des retours d’expériences, relater des parcours de vie.

machine a ecrire face a un mur vert et un tableau blanc

Un peu comme un carnet ou un cahier d’écriture digital finalement !

 

Tenir un blog : les règles à respecter !

 

1. Choisir un thème de blog selon les bons critères

Pour assurer le succès et la viabilité à long terme de votre blog, vous devrez d’abord… Bien choisir son thème ! Pour reprendre Olivier Roland de Blogueur Pro, il y aurait 3 critères à respecter pour avoir le bon sujet :

 

Une vraie passion pour le sujet

Tenir un blog n’a rien d’évident… Alors facilitons-nous la vie en écrivant et en publiant des contenus sur un thème intéressant. Dans le cas des blogs professionnels, il faudra surtout bien choisir l’axe par lequel vous abordez vos différents sujets.

Par exemple : oui, mon site et mon blog parlent de SEO. Mais je profite de mes articles pour valoriser la sobriété éditoriale, une manière de faire du référencement axée sur la qualité et le sur mesure avant tout.

 

Le potentiel économique

Si vous cherchez à monétiser votre blog, vous devrez prendre en compte ce critère. Connaissez-vous la notion d’Océan Bleu ? Un concept marketing désignant un marché libre de tout concurrent, où la demande est florissante. Bien sûr, vous ne pourrez pas toujours aller vers ce cas de figure idéal… Mais vous devrez au moins mesurer le potentiel économique et la viabilité de votre modèle, et de votre blog.

 

L’aisance d’écriture sur le sujet

Être passionné par un sujet plein de potentiel est une chose. Mais écrire dessus en est une autre. Vous devrez être à l’aise avec l’idée de concevoir et de publier régulièrement des articles sur le thème choisi. Cela dit : de nombreux blogueurs décident de faire appel à un rédacteur web professionnel pour créer leurs contenus, pour gagner en temps, efficacité et visibilité.

Cette première étape peut paraître lourde, je le reconnais. Mais ce sont les fondations de votre stratégie pour vous assurer de lancer un blog non seulement passionnant, mais aussi monétisable, original, et durable.

 

2. Opter pour un hébergeur et un CMS adéquats

Qui dit blog dit site web. En termes de CMS, j’ai tendance à recommander WordPress pour la flexibilité qu’il offre. Vous devrez vous accrocher un peu si vous n’y connaissez rien en création de sites… L’idéal reste d’ailleurs de solliciter un professionnel du milieu.

 

Côté SEO, j’ai déjà référencé des sites sur Wix ou sur Square… Donc, tout est possible en matière de visibilité. 

 

Quant aux hébergeurs, vous avez plusieurs options :

  • Hébergement partagé : idéal pour les débutants, il répartit les ressources entre plusieurs sites web. C’est généralement abordable, mais cela peut être limité en termes de performance.
  • Hébergement VPS : offre plus de puissance et de contrôle que l’hébergement partagé. Il est adapté aux sites web en croissance.
  • Hébergement dédié : vous avez un serveur entier pour vous. C’est la solution la plus puissante, mais aussi la plus coûteuse.
  • Hébergement cloud : il utilise plusieurs serveurs virtuels pour garantir une grande fiabilité.

 

Peut-être avez-vous certains critères spécifiques ? Par exemple, pour créer un site internet éco-responsable, vous pourrez opter pour un hébergeur engagé comme Infomaniak. J’ai entendu aussi du bien de Hostinger.

 

En revanche, plusieurs de mes clients ont eu des soucis avec OVH au niveau du service client, de la mise en Spam des newsletters (pour ceux qui utilisent un CRM) et même de la sécurité.

 

3. Construire une stratégie éditoriale solide

Si vous publiez au compte-goutte et au petit bonheur la chance, vous vous épuiserez. Je propose toujours à mes clients de revenir à une vision macro, de prendre de la hauteur… Autrement dit : de construire une stratégie éditoriale digne de ce nom. 

 

3 phases pour cela :

 

  • Définition de vos objectifs. Voulez-vous partager votre passion, accroître votre visibilité, vendre des produits ou services, ou établir votre expertise ? Cet objectif, une fois défini, devient le phare qui guide toutes vos décisions éditoriales, de la sélection des sujets à la tonalité de vos articles.

 

  • Compréhension de votre public cible. Savoir qui sont vos lecteurs, quels sont leurs intérêts, besoins et préoccupations, vous permet de sculpter un article qui résonne personnellement avec eux. Envisagez la création de personas pour peaufiner votre stratégie de contenu, garantissant ainsi que chaque publication parle directement à vos lecteurs, les incitant à revenir pour plus.

 

  • Organisation et qualité du contenu. Un calendrier éditorial bien pensé vous aide à maintenir une régularité de publication tout en diversifiant les formats pour garder l’intérêt de votre audience. Mais la quantité ne doit jamais compromettre la qualité. Chaque article, vidéo, infographie ou podcast doit offrir une valeur ajoutée significative, établissant votre blog comme une source fiable et enrichissante. 

 

En clair : plus de 50 % de vos efforts doivent être dédiés à la construction de cette stratégie, à cette préparation pré-rédaction.

 

4. Adopter les bonnes méthodes de rédaction en ligne

Vous ne lisez pas sur un écran comme vous lisez sur un papier. Dans le premier cas, vous allez plus vite, vous êtes moins attentif, vous scannez le texte en principe… 

 

Si vous voulez écrire de bons articles de blog, vous devrez prendre cela en compte : vos lecteurs ont moins de 10 secondes d’attention. Donc captivez-les et aidez-les à apprivoiser votre texte. Voici quelques principes de la rédaction web :

 

  • Des titres et sous-titres auto-porteurs, accrocheurs, mais aussi informatifs. Ils orientent le lecteur et améliorent le référencement naturel de votre page. Intégrez-y des mots-clés sans sacrifier la fluidité.

 

  • Optez pour des paragraphes courts qui facilitent la lecture sur écran et rendent votre message plus digeste.

 

  • La concision est votre mantra, surtout à l’heure de l’infobésité : votre contenu doit donc être direct et sans fioritures.

 

  • Les listes à puces rythment le texte et facilitent la lecture rapide.

 

  • Les liens internes et externes augmentent la valeur de votre contenu s’ils sont pertinent. Ils encouragent la navigation sur votre site et vers des sources fiables, ce qui enrichit l’expérience utilisateur et soutient votre SEO.

 

  • Enfin, prévoyez une relecture attentive… Logique, mais trop souvent négligée ! Les fautes d’orthographe ou de grammaire entachent la crédibilité. Prenez le temps de polir votre texte avant sa publication.

 

Cela peut paraître beaucoup… Mais ce sont des règles qui distinguent les bons blogueurs des mauvais. Et s’il vous faut un soutien rédactionnel, une relecture ou du conseil sur la production de contenu, faites appel à un professionnel de l’écriture en ligne !

5. Adapter les contenus et le style à votre cible

Chaque aspect de votre blog, du design à la tonalité et aux formats, doit résonner avec les intérêts et les préférences de vos lecteurs.

ordinateur portable avec decoration ondulee et logiciel de traitement texte ouvert

Le design de votre blog est votre première carte de visite. Il doit immédiatement évoquer un sentiment de familiarité et de confort auprès de votre audience. Une charte graphique et des couleurs qui reflètent les valeurs et la personnalité de votre marque tout en étant en adéquation avec les goûts de vos lecteurs vous aidera à créer un environnement accueillant.

 

Pareil pour la tonalité : elle doit correspondre à l’esprit de votre audience. Vous comprendrez bien la différence entre :

 

  • un blog professionnel destiné à des experts du secteur financier ;
  • un blog sur le voyage visant un public jeune et créatif. 

 

De fait, vous devrez adapter la langue et le style de rédaction. Évitez le jargon technique inutile (sauf si vous avez un public averti) et optez pour un vocabulaire clair et accessible.

 

Je vous suggère aussi de personnaliser vos contenus, de proposer des exemples ou des récits tirés de votre propre expérience. Par exemple, c’est ce que j’ai fait avec mon étude de cas sur le SEO d’un site vitrine de – de 10 pages.

 

6. Développer le référencement naturel (SEO) de votre blog

Le blog améliore le référencement naturel d’un site, et donc augmente votre visibilité sur Google, Bing, Ecosia, Yahoo, Lilo et toutes les autres plateformes. Le SEO offre de nombreux avantages, dont celui de capter du trafic, des visiteurs, des lecteurs, des abonnés… Bref : de vous assurer que vos contenus seront lus par un public intéressé et qualifié !

 

La condition ? Respecter les quelque 250 critères de référencement. Ça fait un peu beaucoup, oui. Pour y voir plus clair, nous les répartissons traditionnellement en 3 catégories :

 

  • Technique : le site (et le blog) doit avoir des performances satisfaisantes. Vitesse de chargement, erreurs 404 ou d’indexabilité, affichage en version mobile (responsive)… Tous ces paramètres sont pris en compte en SEO et impliquent une maintenance régulière.

 

  • Contenu : les textes doivent répondre aux questions des internautes, des utilisateurs de Google. Assurez-vous de cibler des mots-clés pertinents et à fort potentiel, et de proposer des contenus de qualité à travers vos articles. 

 

  • Autorité : Google donne une note de confiance aux sites qu’il scanne, ou qu’il crawle comme on dit dans le métier (il faut bien que je fasse un peu mon technicien). Mentionner des sources fiables externes, récolter des backlinks… Autant de façons de gagner en autorité !

 

Pour y voir plus clair sur le sujet, je vous suggère de consulter un guide simplifié, mais complet du SEO.

 

7. Respecter les principes de l’expérience utilisateur (UX)

Attirer du trafic c’est bien, mais il s’agit ensuite de le garder ! En fait, plus un utilisateur reste longtemps sur votre page ou votre site, plus vous enverrez de signaux positifs à l’algorithme de Google… La durée de session est une métrique SEO assez importante.

 

Quelques conseils plus tournés UX pour vous aider là-dessus :

 

  • Navigation intuitive : utilisez une mise en page claire avec une barre de navigation bien organisée, pour aider l’internaute à s’y retrouver.

 

  • Mobile-friendly : votre blog doit être compatible avec les appareils mobiles. De plus en plus de gens consultent des blogs sur des smartphones et des tablettes.

 

  • Contenu lisible : choisissez une police lisible et un contraste approprié entre le texte et l’arrière-plan. Évitez les couleurs flashy qui fatiguent les yeux.

 

  • Appels à l’action (CTA) : utilisez des CTA clairs pour guider vos lecteurs vers les actions que vous souhaitez qu’ils accomplissent, comme s’inscrire à votre newsletter ou partager votre contenu sur les réseaux sociaux.

 

  • Accessibilité : assurez-vous que votre blog est bien lisible, y compris pour les personnes en situation de handicap et de déficience visuelle. Utilisez des balises alt pour les images et respectez les normes d’accessibilité du contenu Web (WCAG).

 

Ce sont tous ces petits détails qui vous feront passer dans la catégorie « blog sérieux et digne d’intérêt ».

 

8. Créer et suivre l’engagement

Être visible, c’est bien. Mais fidéliser et convertir, c’est mieux ! En combinant vos articles avec une newsletter, des boutons d’appel à l’action, une section commentaires ou même des événements en ligne, vous créerez d’autres formes d’interactions.

 

Avec des outils de suivi des données comme Google Analytics, vous pourrez définir les métriques qui vous intéressent le plus… Tant en termes de SEO que de conversions. L’idéal pour suivre l’évolution du blog au fil du temps, le trafic, le comportement des internautes et mobinautes, etc.

 

9. Écrire des articles qui fonctionnent

Vous vous demandez quoi écrire sur votre blog ? Eh bien, sachez que certains types d’articles fonctionnent mieux que d’autres. 

 

D’abord, vous pourrez recourir à des techniques d’écriture spécifiques pour capter le public. Pensons au storytelling, ou l’art de raconter des histoires (très puissant aussi pour la rédaction de pages « qui sommes-nous »), ou encore au copywriting pour proposer des textes vendeurs et générateurs d’émotions chez le lecteur.

ecran d ordinateur ouvert sur logiciel de traitement de texte avec un titre intitule blog

Pour le format des articles, vous avez le choix entre des dizaines d’options :

 

  • les tutoriels commençant par « comment… ? » ;
  • des avis sur une actualité ou une innovation ;
  • une étude de cas ou des portraits clients ;
  • etc.

 

Je vous propose d’ailleurs des idées d’articles pour votre blog, à copier sans modération !

 

Petite astuce de rédacteur : je vous déconseille fortement toute forme de plagiat de vos concurrents éditoriaux. D’une part, cela se voit, et d’autre part, cela se sait. Pour vérifier que vous êtes dans les clous, contrôlez votre niveau d’authenticité avec une extension comme Plagium.

 

10. Choisir la sobriété éditoriale

5 articles bien écrits valent mieux que 50 inutiles. La sobriété éditoriale, c’est simplement l’idée de faire moins mais de faire mieux. Alléger le nombre de textes, réduire la longueur des phrases, rendre l’information plus facilement accessible… Tout en évitant de polluer le Web de davantage de contenus inutiles.

 

En plus d’obtenir de meilleurs résultats et de retrouver plus de sens dans la rédaction d’un blog, la sobriété éditoriale contribue donc à réduire la pollution numérique. Dans tous les sens du terme.

 

Les 3 principes pour réussir son blog

En résumé, vous pourrez tenir un blog avec succès en respectant ces 3 points :

 

Qualité

Proposez un contenu répondant à la demande de l’internaute et captivant son attention, pour l’inciter à rester, à revenir, à s’abonner, voire à vous recommander.

 

Régularité

Donnez de la vie à votre blog en publiant régulièrement des articles bien ciblés, et bien articulés entre eux, optimisés pour le SEO et l’UX.

 

Personnalité

Créez des contenus ciblés, et ce en fonction des objectifs et du lecteur cible (avatar) que vous aurez défini pour votre stratégie.

 

Besoin de faire le point sur les performances de votre blog ? Je vous propose de vous éclairer sur les leviers d’actions à employer pour booster votre trafic et vos contenus !

Comment diffuser son blog ?

Pour diffuser votre blog, articulez-le avec vos différents canaux de communication au sein de votre tunnel de vente. Vous pourrez recourir aux publicités, à la création de contenu sur les réseaux sociaux, au mailing, aux réseautages, etc.

 

Voici un résumé des stratégies essentielles pour propulser votre blog :

 

  • Le SEO vous offrira une visibilité durable et notable. Cela passe entre autres par la recherche et l’intégration stratégique de mots-clés pertinents, la production de contenu de haute qualité, l’utilisation astucieuse de titres et de balises, ainsi que l’optimisation des images. Rappelez-vous que vous pouvez externaliser le SEO si besoin est.

 

  • Les réseaux sociaux permettent d’interagir avec votre audience et de bâtir une communauté. Que ce soit sur Facebook, Threads, Instagram ou TikTok, les visuels attrayants, l’utilisation de hashtags pertinents et, si possible, la promotion payante peuvent étendre votre portée et renforcer votre présence en ligne. Vous pourrez vous tourner vers un community manager ou ghostwriter pour un soutien stratégique ou rédactionnel.

 

  • Tout le monde n’y pense pas, mais les clubs et réseaux locaux offrent une bonne visibilité. Engagez-vous aussi dans des forums, groupes de discussion et communautés en ligne rattachés à votre niche. Partagez vos connaissances et, lorsque c’est pertinent, des liens vers votre blog pour attirer des lecteurs intéressés par vos sujets.

 

ordinateur sur bureau avec une lampe qui l illumine

Les moyens de faire connaître son blog sont nombreux, vous l’aurez compris. Pour bien faire, je vous conseille de vous focaliser sur certains canaux, sans vous éparpiller… Et de bien les choisir en fonction de votre marché, de votre public, et de votre positionnement.

 

Monétiser un blog : mythe ou réalité ?

Lorsque vous avez investi du temps et des efforts considérables dans la création et la gestion de votre blog, une question peut survenir : comment monétiser et générer un revenu à partir de votre passion pour l’écriture en ligne ?

 

La bonne nouvelle est que la monétisation d’un blog est une réalité pour de nombreux blogueurs, bien que cela demande du travail, de la patience et une stratégie bien pensée. Voici les 3 manières de faire :

 

Publicité en ligne

Sous certaines conditions, vous pouvez afficher des annonces sur votre site et être rémunéré en fonction du nombre de clics (CPC), du nombre d’impressions (CPM) ou des actions entreprises par les visiteurs (CPA). Voici quelques options de publicité que vous pouvez envisager :

 

  • Google AdSense est un programme de publicité en ligne qui vous permet d’afficher des annonces contextuelles sur votre blog. Vous gagnez de l’argent chaque fois qu’un visiteur clique sur l’un des boutons correspondants.

 

  • Des réseaux publicitaires tels que Media.net, PropellerAds, et bien d’autres. Vous pouvez choisir celui qui correspond le mieux à votre niche et à votre audience.

 

  • Espaces publicitaires : Si votre blog génère un trafic important, vous pouvez proposer des encarts aux annonceurs intéressés.

 

Pour avoir un blog rentable avec la publicité, mieux avoir un trafic important et un SEO en béton armé… 

 

Affiliation

Vous pourriez promouvoir les produits ou services d’autres entreprises sur votre blog, et gagner une commission sur les ventes générées par vos recommandations. Voici comment vous pouvez utiliser l’affiliation pour monétiser votre blog :

 

  • Créer des partenariats avec des professionnels de confiance, dont vous afficherez le lien affilié sur votre site, à des endroits stratégiques.

 

  • Rédiger des critiques honnêtes et informatives sur des biens ou services que vous avez testés. Incluez des liens d’affiliation pour permettre à vos lecteurs d’acheter les produits directement à partir de votre blog.

 

  • Proposer des guides d’achat pour aider vos lecteurs à prendre des décisions éclairées. Incluez des liens d’affiliation vers les produits recommandés.

 

Un système assez équilibré que j’envisage personnellement, mais à condition de trouver les bons partenaires.

 

Vente en ligne

Si vous avez des produits physiques ou numériques à vendre, vous pouvez utiliser votre blog comme plateforme plus commerciale :

 

  • Boutique en ligne : vous pouvez utiliser des plateformes e-commerce telles que WooCommerce (pour WordPress) ou Shopify pour vendre des produits physiques ou numériques.

 

  • Formations à distance : le business model des blogueurs professionnels par excellence ! Avec un hébergement des cours vidéos ou PDF sur un outil comme System.io, le blog devient la vitrine de ces cours en ligne.

 

  • Livres électroniques et produits numériques : proposez des e-books, des guides ou des livres blancs que vous pouvez vendre directement depuis votre blog.

 

Là aussi, vous aurez besoin d’une vraie stratégie digitale et de contenu pour déployer un tel business. Vous devrez construire une audience fidèle et générer un trafic constant avant de percevoir des revenus significatifs… Et donc continuer à produire des articles qualitatifs qui rentrent dans les clous de Google, et qui plaisent à vos prospects.

 

Autres astuces pour accélérer le déploiement de votre blog

 

Pour accélérer le déploiement de votre blog, voici quelques astuces complémentaires :

 

  • Développez des personas cibles et un tunnel de vente. Le blog est censé être le cœur d’un écosystème entier. Personnellement, je conceptualise le parcours des prospects sous la forme d’une carte mentale (mindmap), et un outil comme Mindmeister.

 

  • Collaborez avec d’autres blogueurs ou sites web. Que ce soit à travers des articles invités, des interviews croisées, des partenariats de contenu, ou du partage d’audience, ces collaborations vous ouvrent à de nouvelles communautés et augmentent votre visibilité… Et cela vous fera de potentiels backlinks, un bonus pour votre SEO !

 

  • Utiliser l’IA (Intelligence Artificielle), non pas pour faire le travail à votre place, mais pour challenger vos idées, enrichir vos articles et stratégies de mots-clés, ou pour vous donner de nouvelles pistes à explorer.

 

  • Faites appel à un consultant en stratégie de contenu. Dans mes missions en rédaction web et planification éditoriale, je suis souvent amené à faire des calendriers et de la gestion de blog, à étudier les mots-clés les plus prometteurs, ou bien à concevoir des articles optimisés et personnalisés.

 

Un vrai chantier du digital ! C’est le terme qui me vient lorsque je pense à la création, la diffusion, la monétisation et le SEO d’un blog. Alors que la concurrence se durcit, tout comme les critères de référencement de Google, c’est le ciblage et la qualité qui vous aideront à vous démarquer.

 

Et puisque l’homme qui déplace une montagne commence par les petites pierres – si vous avez la réf’ -, je vous propose de découvrir ici 5 idées pour votre tout premier article de blog et passer à l’action !

 

Table des matières

Qui suis-je

un redacteur web professionnel specialiste en rse et economie sociale et solidaire

je suis Geoffrey Royer, rédacteur web spécialisé dans l’ESS et la RSE, consultant en stratégie SEO, compositeur et musicien nantais.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Et si nous discutions de votre projet ?

Vous hésitez sur la prestation qu’il vous faut ?

Rassurez-vous : je vous propose un premier rendez-vous offert d’environ 30 minutes pour que nous puissions échanger.

Nous ferons le point sur votre situation, vos objectifs et vos besoins.